Aconit napel

Grande belle plante vivace aux fleurs bleues, en casque, qui pousse dans les zones humides, en moyenne montagne.
C’est la plante la plus toxique du jardin. De nombreux cultivars horticoles sont vendus en jardinerie.

Aconitum napellus L. Fam. RENONCULACEES

Aconit napel

L’aconit napel est l’une des plantes les plus dangereuses de la flore européenne ; il contient des alcaloïdes* dont le principal est l’aconitine. Toute la plante est toxique mais c’est la racine qui en contient le plus (0,2 à 1,2 % d’aconitine dans les feuilles, 0,3 à 2 % dans la racine). Une ingestion de 2g de racine suffit pour entraîner la mort. Il faut prendre des gants pour manipuler cette plante : l’aconitine est lipophile, elle est donc bien absorbée par la peau ou les muqueuses, elle peut générer, notamment chez les enfants, des intoxications graves par contact !

L’aconitine entraîne la défaillance des systèmes respiratoire et circulatoire. Les symptômes débutent environ 30 minutes après l’ingestion : des paresthésies (picotements des lèvres et de la bouche, des doigts, des orteils, disparition du goût, troubles de la vue, acouphènes) puis s’étendent à tout le corps (sensation de « sang glacé »), vomissements et diarrhées, abaissement de la température corporelle, enfin des troubles du rythme cardiaque aboutissant à la défaillance du cœur. Pendant toute cette agonie (de 1 à 2 heures) la personne reste lucide.

L’aconit est connu depuis l’Antiquité, on l’utilisait pour chasser ou empoisonner l’eau potable. Au Moyen Age, il participait à la magie noire, administré à des malheureux suspectés d’être des loups garous. A la Renaissance, ce fut le poison familier des Borgia.
L’aconit est utilisé en homéopathie, selon les dilutions, pour les syndromes infectieux et inflammatoires, en gynécologie, en cardiologie et pour les troubles du comportement.

*Alcaloïde : molécule azotée basique, fabriquée par la plante à partir des acides aminés, constituants des protéines.


Dans la même rubrique

0 | 5

l’aristoloche
le 3 décembre 2019
par Daniel
le fumeterre
le 3 décembre 2019
par Daniel
la fraise des Indes
le 1er décembre 2019
par Daniel
La nigelle cultivée
le 19 novembre 2019
par Daniel
le tussilage
le 8 novembre 2019
par Daniel